5 clés pour vendre ou acheter sa maison au printemps

Avec l’arrivée des beaux jours, le printemps est une période très dynamique pour l’immobilier. De nombreux projets d’achat et de vente de maison se concrétisent, mais la saison n’est pas sans risques.

Comme pour tout projet immobilier, les enjeux sont importants, tant affectifs que financiers, mais dès lors que le temps est compté, il importe de bien se préparer.

  1. Connaître le calendrier : Une vente ou un achat immobilier ne s’improvise pas, il est important d’en connaître les différentes étapes, c’est un parcours imposé pour passer du choix à l’acte de vente. Que vous soyez vendeur ou acheteur, pour finaliser votre projet durant l’été, il faudra avoir de signé l’avant-contrat de vente (compromis ou promesse de vente) au plus tard mi-mai.
  2. Le juste prix : Qui dit période dynamique, dit pas de temps à perdre ! Il peut-être tentant pour un vendeur d’afficher sa maison à vendre à un prix supérieur à celui révélé par l’étude de marché, mais dans ce cas on perd du temps, l’acheteur pressé risque de passer à côté de l’offre si elle n’est pas efficacement positionnée.
  3. S’adresser à la bonne cible : Le dynamisme printanier tient en majorité aux familles avec enfants scolarisés qui veulent avoir emménagé avant la rentrée scolaire. Il est donc essentiel de documenter et renseigner les informations répondant à cette recherche spécifique. Mais heureusement, des maisons se vendent et s’achètent tout au long l’année. Les jardins fleuris agrémentent les visites mais ne sont pas essentiels à une vente.
  4. Attention aux retardateurs : Alors que le calendrier est déjà serré, il peut arriver des phénomènes extérieurs qui risquent de tout ralentir, je pense notamment aux inondations, grèves, pénuries d’essence … mais aussi aux jours fériés du mois de mai. Le printemps est souvent propice à ces phénomènes et le marché immobilier en est systématiquement impacté.
  5. Se tenir prêt : c’est avant tout avoir un dossier de vente complet. La meilleure façon de réussir son projet immobilier est de le préparer en amont. S’être posé les bonnes questions : Faut-il vendre avant d’acheter ou acheter avant de vendre ? Connaître ses capacités financières, avec ou sans prêt relai ? Réfléchir à une solution de logement si on vend avant d’avoir acheté ou si on n’a pas trouvé sa prochaine maison alors qu’on a déjà vendu ?

Vous êtes concerné par ces questions ? Prenons le temps d’échanger sur ces sujets, c’est facile, contactez-moi pour un entretien.

Si cet article vous a intéressé ou intéresserait une de vos relations, n’hésitez pas à le partager.  

Cordialement,

Marguerite Lust

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.